05.05.2017

Les Sallois derrière leur « Racing »

 

Famille Gout.JPG

 Les soirs de match, ils sont des dizaines à quitter notre village pour se rendre au Parc des Sports et de l’Amitié de Narbonne pour supporter les « Oranges ». Le Racing Club Narbonnais ce n’est pas uniquement le club de Narbonne mais aussi celui de tous les villages voisins et bien d’autres encore.

Nous avons rencontré plusieurs d’entre eux et pour tous, c’est sur, leur Racing va battre Soyaux-Angoulême dimanche et se maintiendra en Pro D2.

Dans la famille Gout, on est supporter de génération en génération. Roger est un inconditionnel. Il assiste à quasiment tous les entraînements. Il a passé sa passion à ses deux fils Bruno et Thierry mais aussi à sa petite fille Marlène. Le clan Gout renforcé par ceux de Bizanet, ça fait du bruit dans les tribunes. Roger voit l’avenir sereinement « Vu l'intersaison difficile en raison de problèmes internes et d'un effectif réduit, cette équipe et son staff le mérite de se maintenir. Étant présent à de nombreux entrainements, je peux vous dire que tous les joueurs ainsi que l'encadrement font tout pour maintenir ce club et que cela n'était pas évident d'y arriver au vu de la situation du club a l'intersaison. Aujourd’hui le calme semble revenu en interne, les problèmes financiers s'éloignent, nous avons déjà quelques recrues intéressantes ainsi que des prolongations de contrats de joueurs qui ont déjà montré leurs qualités et d'autres en devenir. Nous espérons une saison plus sereine avec moins de tensions et pourquoi pas quelque chose au bout.

Autre famille pro-orange, Rémy Pérucho ne rate pas un match et se déplace à chaque fois avec son pote « Angel ». La aussi c’est une histoire de famille avec Fabienne son épouse, Coralie et Lisa ses deux filles pourtant désormais éloignées du village et Arthur le « petit » dernier. Rémy est supporter depuis 1975 et est fier d’appartenir aux « Tigres Cathares » avec toute sa famille. Fabienne regrette toutefois les matches en semaine « c’est difficile de se déplacer quand on travaille » même si Arthur précise « Quand on ne joue pas trop loin, dès la fin du travail, je saute dans la voiture avec mon copain Jeff et on se déplace à Montauban, Albi, Agen… ».

Pour tous ce supporters qui sont surs que le RCNM va se maintenir, ce week end c’est « Tous au stade dimanche en Orange et Noir ».

015.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.