31.05.2016

Japonaise et occitaniste

IMG_1909.jpg

 

Ce fut l'une des belles surprises de cette mémorable matinée : Philippe et Maribel Hammel débarquèrent au « Château », pour la 100ème    du « tailher »,  accompagnés de madame Naoko Sano, professeur émérite de l'université de Nagoya.
 Mais, avant que celle-ci ne prenne la parole, la toute fraîche chorale du groupe entonnait, impromptu, un chant de reconnaissance  et d'espoir composé spécialement par Michel, Jacqueline, Jean-Jacques et Eliane ; puis Harmonie leur adressait un compliment joliment tourné, « en patoes, si ou plait ! » avant  que Michel ne leur lise un article de presse de son crû, tout à leur hommage.
Pour clore ce préambule, il revenait au Président de La Bonne Entente Salloise le soin de remettre fleurs et cadeau à nos deux bienfaiteurs si méritants.
C'est alors que notre pétulante occitaniste, venue du « Pays du Soleil Levant » laissa libre cours à sa démarche sociolinguistique.
 Avec beaucoup d'humour, une grande finesse d'esprit et une parfaite maîtrise de l'Occitan (l'une des 13 langues qu'elle pratique couramment), elle a subjugué son auditoire en présentant, dans un premier temps, son périple personnel à la recherche du « kotoba to kokka »  (dialecte parlé bien de chez nous); finalement, elle l'a découvert dans sa sphère de proximité et, tout simplement, en elle.
Ce fut ensuite ce subtil échange mutuel qui permit notamment au groupe d'appréhender les quelques dialectes japonais en perdition et d'apprécier la gracile gestuelle écrite de cette langue « très  facile à apprendre car dépourvue de masculin/féminin, de singulier/pluriel et de conjugaison »…Nous voilà rassurés !
Gageons qu'à l'issue de sa mission, maître Naoko Sano gardera comme nous le souvenir chaleureux de cette exceptionnelle rencontre avec les membres de la Bona Convivencia Salença…Un très, très grand moment !
 Ces exquises minutes de grâce ne pouvaient mieux se terminer que par un délicieux buffet occitan dégusté sous les frondaisons du parc.

IMG_1936.jpg

30.05.2016

Amicale des Donneurs de Sang

La Grillade champêtre des donneurs de sang de Salles d'Aude aura lieu dimanche 5 juin 2016 à 12 h au stade municipal.

Au menu : apéritif - salade catalane - grillade - fromage et dessert - vins et café .

Apportez vos couverts et vos boules de pétanques. tarif = 12 € (gratuit pour les enfants de moins de 8 ans ).

Inscription obligatoire avant le 1er juin 2016 auprès de Rosy Batut 06 83 41 39 72 ou Josette Oberlé 06 74 71 68 63 Ouvert à tous.

En cas de mauvais temps , une salle est prévue .

28.05.2016

Journée catalane pour le club Jean Camp

 

DSC_0136.JPG

Après un départ  joyeux et dans la bonne humeur, un petit arrêt rapide à Coursan et à Peyriac permet d’embarquer les derniers passagers. Nous voilà arrivés à Thuir, ville catalane par excellence.
Tous les secrets des établissements BYRRH nous y sont révélés. La plus grande cuve en chêne au monde qui a recueilli jusqu’à 1000200 litres de Byrrh  a permis d’étancher la petite soif de Gilbert.
Le chauffeur sympa nous a conduit jusqu’à Collioure pour y déguster salade aux anchois, picoulat et crème catalane typiques. De retour à Perpignan, un volet culturel a comblé le petit groupe.
Grâce à un guide hors pair, le palais des rois de Majorque n’a plus de secrets pour nous. Ce château moyenâgeux a connu plusieurs périodes de gloire même si le royaume de Majorque n’a eu qu’une existence éphémère ; Le palais fut ensuite fortifié par Louis XI au cours du XVe siècle, puis par Charles Quint durant le XVIe et enfin par Vauban, le siècle suivant, suite au rattachement du Roussillon à la France. Les puits à eau et à glace qui se trouvent dans la courette et sont surplombés  par la loggia des appartements de la reine, ont retenu l’attention des plus curieux. Le puits à glace conservait les réserves de neige amenée du Canigou, le puits à eau alimentait le Palais en eau potable.
La récompense  était au bout de cette exceptionnelle page d’histoire : La visite approfondie du magasin des chocolats Cémoi où Malakoff, nounours à la guimauve et chocolats à la menthe ont rivalisé de succès.
Le retour s’est fait dans l’allégresse et il faudra attendre le mois de novembre pour que le club Jean Camp reparte vers une ballade culturo-gourmande dans le Périgord. En attendant, trois rendez- vous sont donnés ; le 27 juin la fête des grands parents à la salle du stade sera animée par la chorale ; le 28 juin à Vinassan, les chorales des deux villages offriront leur savoir faire aux auditeurs présents et le 2 juillet, le club Jean Camp participera à la nuit des églises.
Venez nombreux, vous partagerez avec nous un bon moment de convivialité

26.05.2016

Info pétanque

20160514_190809.jpg

Le 6 mai a eu lieu le championnat de Ligue triplettes vétéran au Cres ( 34). L’équipe Carbonnel Francis, Poudérous Alain, Sanchez Jean s'incline en quart de finale .

Le 14 mai les doublettes féminines étaient à leur tour  conviées à Montfrin ( 30) pour le championnat de Ligue. Maryse Sans et Monique Guiraud (voir la photo) se sont inclinées en 8e de finale sur le score de 13 à 12.

Le lendemain 15 mai c'était la Ligue triplettes Féminines composée de Guiraud Monique , Galli Brigitte et Lopez Christine. Cette équipe n’est pas sortie de poule ayant eu la malchance de tomber sur un gros tirage mais, nos représentantes se sont battues jusqu’au bout.

Félicitations à tous ces joueurs.
 

Services fermés

Suite à un mouvement de grève nationale ce jeudi 26 mai, les services de garderie, cantine et TAP ne seront pas assurés aux écoles de Salles d'Aude.

20.05.2016

Les tènements de Salles d'Aude

Vous habitez aux Caunelles, à Besplas, à La Motte, à Maurel, aux Vignals, à Faïsso Ferrals ? Vous allez ramasserdes asperges sauvages au Tou, à la Jasse de Claret ou à Foun Laurier ? Vous allez chercher des "rousillous" à Chincharel, ou à Pech Mader ? Vous passez tous les jours devant ce panneau indicateur "Col de Montels" ?

Mais est-ce que vous savez le pourquoi de ces appellations, quelles sont les origines de ces noms ? Nous en avons recensé 67 sur le territoire de la commune de Salles.

L'atelier Patrimoine de La Bonne Entente Salloise vous propose d'expliquer tout ça lors d'une conférence : comment s'est transformé le territoire de la commune, comment ont évolué les cultures, qu'est-ce qu'un tènement, à quoi ça sert, d'où viennent les appellations.

Cette conférence marquera aussi la mise en vente du deuxième fascicule produit par la groupe Patrimoine de La BES. Il est intitulé "Les tènements de la commune de Salles d'Aude". Vous y trouverez notamment tous les renseignements toponymiques des noms des tènements, mais bien d'autres choses aussi.

Alors, rendez-vous le samedi 21 mai à 17h45 à la salle des loisirs (rue des moulins). L'entrée est libre.

Inauguration des travaux route de Coursan

 

020.JPG

 

Vendredi dernier, a eu lieu l’inauguration des travaux de l’avenue de Coursan. Une fois le ruban tricolore coupé, c’est dans la cour du château que se sont déroulées les prises de parole.038.JPG
Comme l’a souligné le maire Jean-Luc Rivel: « Qu’il fut long le chemin pour enfin pouvoir inaugurer ces travaux… Qu’il fut très long, le chemin pour pouvoir couper ce ruban, d’une première tranche d’un chantier imaginé si l’on tient compte de l’avenue de Fleury, en 2000 ».
048.JPG040.JPGLe maire a relaté les différentes étapes des travaux de l’avenue de Coursan et son souhait de voir ce chantier continuer au rond-point d’Intermarché, puis l’entrée de ville jusqu’au stade. « Il s’agit bien d’un problème de sécurité et non pas de confort de circulation sur une artère qui, en période estivale, voit environ 6 000 véhicules jour, dont  5 à 10 %  de poids lourds .
Tour à tour, les intervenants ont fait part de leur satisfaction de voir ce chantier aboutir. Didier Aldebert, conseiller départemental, et Jacques Bascou, président du Grand Narbonne, ont assuré de leur soutien Jean-Luc Rivel. Le dernier intervenant, Guillaume Heras, qui a géré la mise en place des containers enterrés, a profité de l’occasion pour rappeler l’utilité et la nécessité du tri collectif.
J051.JPGean-Luc Rivel a tenu à remercier toutes les personnes et les entreprises qui ont participé à la réalisation de ces travaux et a rappelé qu’il restait encore à faire quelques aménagements pour agrémenter ce secteur (éclairage public de la route, du piétonnier notamment) avant de conclure: «Je crois que ça en valait la peine, vu le nombre de  piétons empruntant cet axe très passager, même si pour réduire la vitesse de façon drastique sur la commune, j’ai limité la vitesse de tous les véhicules à 30 km /h sur toute l’agglomération.»

034.JPG

056.JPG

016 (2).JPG