04.11.2014

Visite aux Baux de Provence

CLIP EN CLAPE aux arènes d'Arles.JPG

 

C'est aux prémices de l'aube que la joyeuse équipée des membres de Clip-en-Clape s'est retrouvée pour partir en terres d'Arles. A l'instar de l'astre solaire, les conversations dans le car sont allées crescendo, non sans nous remémorer l'ambiance bon enfant des sorties scolaires de notre jeunesse. La pause café/thé et petits gâteaux en avaient d'ailleurs tout autant la saveur.

Arrivés aux Baux de Provence en cours de matinée, les Clip-en-Clapiens sont partis à la (re)découverte des magiques Carrières de Lumière, dont le nom peine à rendre la somptuosité du spectacle qui nous y attendait.

Les anciennes carrières devenues scène de spectacle offrent le cadre grandiose à un ballet d'images se CLIP EN CLAPE vue des Carrières de Lumière.JPGsuccédant sur fond de musique classique. Les murs humides de calcaire se parent des mille et un ors de Klimt et de ses contemporains, nous invitant à flâner dans une Vienne onirique, foisonnante de couleurs et de formes quasi-vivantes.

Seul un solide déjeuner aussi raffiné que goûteux, associé à une tablée chaleureuse, pouvait nous faire revenir en douceur aux réalités ensoleillées de ce monde. Pari tenu et réussi par le restaurant  « La Reine Jeanne », pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Ainsi requinqué pour la suite des festivités, nous sommes partis à la découverte d'Arles et de ses célèbres Arlésiennes... ou tout du moins de deux d'entre elles qui nous ont savamment guidées dans cette belle ville, où se mêlent artistiquement édifices romains, ruelles provençales baignées de lumière, et tableaux vivants de grandeur nature impressionnistes.

C'est finalement accompagnés des derniers rayons chauds de cette journée haut en couleur et en émotions que le chemin du retour s'est effectué, dans une ambiance calme et sereine, presque feutrée. Et alors que le soleil avait tiré sa révérence, l'équipée s'est achevée et dispersée, pleinement  gorgée de la chaleur de la convivialité et de l'amitié qui ont tout autant brillé, si ce n'est plus, que le soleil provençal d'octobre lors de cette escapade.

Les commentaires sont fermés.