30.05.2014

AG de la chasse

L'assemblée générale annuelle et statutaire du Syndicat de Chasse est programmée le vendredi 20 juin 2014 à 18h au château.

28.05.2014

Sur les anciens chemins du Minervois

Lundi dernier, plus d'une soixantaine de marcheurs sont allés découvrir le patrimoine archéologique exceptionnel de Mailhac, l'un des plus vieux villages d'Europe !
Sous la conduite éclairée et passionnée de son Président, et en dépit d'une météo chagrine, l'Association « Camins » a permis au groupe de prendre conscience de l'importance des découvertes d'Odette et Jean Taffanel : l'oppidum du Cayla qui abrita une agglomération protohistorique très étendue, les deux nécropoles à incinération du Grand Bassin et du Moulin, les vestiges du village médiéval de Saint Jean de Caps (merci à Sylvain Durand!).

ma0110[1].jpg


C'est avec un plaisir non dissimulé que tous ont apprécié la mise au sec, l'accueil logistique chaleureux de la municipalité et gastronomique « gostos » de Jacqueline et Maribel…
Dans une conférence impromptue, Bernard Cauquil a su communiquer sa foi dans la culture par le cheminement et sa ténacité à  œuvrer pour la reconnaissance du « Cami Romieu », autre voie historique du fameux chemin Jacquaire.
Au tour d'Etienne Landry d'endosser les habits de guide pour souligner quelques aspects particuliers de ce beau village : l'étonnante église Saint Paul Serge, la maison qu'a occupée le Maréchal Montgomery, célèbre vainqueur d'El-Alamein, et surtout celle de Marcelle Lauriol qui, sous le pseudonyme de Martine Lauri, a décrit avec beaucoup de tendresse ce qui fait la typicité de son village de cœur…

ma0109[1].jpg



Voilà une occasion rêvée de remercier ici nos hôtes du jour en leur offrant ce poème de leur émouvante compatriote :
        « Quand lo cerç a Malhac fiula sa cançoneta
        Dins qualque recanton das portal das Miègjorn
        Sul Cayla, sul cloqièr, las vinhas, l’oliveta
        Sul morel embaumat de Ginestas en flors
        Creguets pas qu’es de vent que bufa e rondaleja
        Lo long dals vielhs camins que menan pas enloc
        Escota malhaqués ! Dins lo cerç se passeja
        L’ama de ton pais que canta en lenga d’Oc. »

 

27.05.2014

Carrefour rue de la République

Les travaux d’aménagement du carrefour, rue de la République avec la Grand Rue, ont commencé. Pour ce faire,  la mise en place d’un feu rouge alternatif permet une meilleure circulation des véhicules pendant toute la période de cette nouvelle organisation de l’espace.
Cet agencement va voir la création de 5 places de stationnement, d’un muret paysager et fleuri ainsi qu’une sécurisation du passage piétonnier. L’emplacement des poubelles sera renforcé avec barrière d’appui pour éviter toutes dégradations des murs.
Cet ensemble viendra compléter l’embellissement de ce carrefour et de la placette de la Laïcité.

IMG_7618.JPG

26.05.2014

Une énigme

Au moment où l’on s’apprête à célébrer le 100e anniversaire du début de la Grande guerre, et à la lumière de cette immonde « boucherie », décrite récemment dans un fantastique documentaire télévisé, apparaît une énigme à Salles. La voici.
Sur le monument aux Morts du jardin public, square Jean-Jaurès, sont scellées deux plaques de marbres sur lesquelles sont gravées les 59 noms des victimes du conflit 14-18, répertoriés par ordre alphabétique avec l’initiale du prénom.
Au fond de l’église, une grande plaque double en marbre comporte les noms des Poilus morts pour la France (ou portés disparus), relevés par année de guerre, avec les prénoms et la date précise du décès (sauf les 7 disparus, tous datés de 1915). Au total, ils ne sont plus que 56 !
Les trois «braves » qui ne figurent pas sur la stèle de l’église sont E. Aguila, L. Amiel et P. Déjean. L’identité de deux d’entre eux a pu être retrouvée, mais pas les raisons de cette différence entre les deux monuments commémoratifs.
La section patrimoine de la Bonne entente se propose de poursuivre ses recherches entreprises notamment dans ce domaine. Elle ne serait pas insensible au concours de tous ceux et toutes celles susceptibles d’apporter un éclaircissement à cette énigme.

Elections européennes

Les résultats du suffrage du dimanche 25 mai à Salles d'Aude:

Inscrits: 2358

Votants: 1214

Exprimés: 1158

Abstentions: 1138

Ont obtenu dans l'ordre:

L.Aliot (FN) 409 voix, V.Roziere (SOC) 214 voix, M.Alliot-Marie (UMP) 171 voix, JL.Melecnhon (FG) 110 voix, J.Bové (EELV) 77 voix, R.Rochefort (UC) 51 voix, P.Lesellier (DLF) 38 voix, J.Bouisson (ND) 27 voix, P.Mary (NC) 15 voix, E.Mahuet (SOP) 9 voix,  M-J.Husset (EC) 7 voix, S.Torremocha (LO) 6 voix, R.Chamagne (UPR) 6 voix, P.Poutou (NPA) 5 voix, J-C. Martinez (FV) 5 voix, A.Negre (FPES) 4 voix, M.Juy (EDE) 4 voix.

N'ont obtenu aucun suffrage: F.Hondema- Mokrane (PFE), J. Telelchea (EE), G.Courosse (AR), N.Pradalier (EXG), F.Lenne (CVB), S.Ghazouane (DR), R.Camus (EXD), M.Gros (OPEP).

 

22.05.2014

Un tour de plus pour les rugbymen de l'Entente

Dimanche dernier, les rugbymen de l'Entente Fleury-Salles-Coursan se sont imlposés en 16e de finale du championnat de France de Promotion d'Honneur sur le score de 27 à 16 face à Antibes Sophia Antipolis. Les azuréens, sortis avec le dossard n°3 (en réalité le n°4 mais le premier Le Beausset quart de finaliste national la saison précédente, n'a pas pu participer au championnat de France) ont été un sérieux adversaire. Deux essais de Javegny, un de Samper et douze points au pied de Canal, ont fait le bonheur de Valence.
Dimanche prochain l'aventure continue avec les 8e de finale. L'EFCS effectue un long déplacement à Guilherand Grange dans l'Ardèche, commune qui touche Valence dans dans la Drôme. L'adversaire sera de taille avec le RC Viriat, petite commune de l'Ain, champion du Comité du Lyonnais.
Bon vent à nos joueurs.

 

 


Les rugbymen remercient les supporters

21.05.2014

Ça bouge et ça chante au Club Jean Camp !

DSC_0103[1].jpg

Pas un ne manquait à l'appel au moment du départ !
L'ambiance était déjà électrique et ce ne sont pas nos quatre Coursannais pris au passage qui nous démentirons. Un ciel radieux et un magnifique soleil ont accompagné notre petit périple.
Confortablement installés, nous sommes arrivés à « mon auberge », prés du Vidourle où un succulent repas nous attendait.
Ensuite, direction la petite Camargue pour la visite du domaine de Jarras qui occupe 2750 hectares et DSC06370[1].jpgdont la moitié est utilisée pour la production de vins.Il faut savoir que 30 millions de bouteilles de listel sont vendues dans le monde entier et que les rangées de vigne peuvent atteindre jusqu'à 3 kilomètres de long ! Bon courage pour la taille !
Rassurez vous nous n'avons pas tout parcouru à pied !.....Après le voyage en petit train , enveloppés par une poussière incroyable soulevée par un solide mistral, nous nous sommes arrêtés pour assister au tri des taureaux. Les photographes s'en sont donnés à c?ur joie pendant qu'un jeune gardian nous livrait toutes les explications nécessaires....Pas sitôt repartis que nous voilà arrivés, poudrés, ravis et encore curieux, sur le seuil de la cave.                       

 DSC_0095[1].jpgNous  entrons dans la magnifique Salle des foudres datant de 1883 pour y découvrir un exceptionnel pressoir à bec datant de 1570 (il n'y en a que 3 en France!).Les questions fusent, les explications pleuvent, les gosiers se dessèchent ! Il est temps de passer à la dégustation de vins légers et d'une finesse remarquable : Fernand préfère les blancs, Alain penche pour les gris de gris, Bruno se laisse tenter par la  cuvée Pink Flamingo, Marité, Lili et Geneviève se laissent griser par  les rosés......L'ambiance est à son comble ! Après les achats, il faut penser à la photo pour immortaliser notre journée et c'est à regret que nous quittons ce petit paradis camargais.
Pourtant Rendez vous sont pris pour juin et juillet........Certains attendent avec impatience le départ pour le Puy du Fou.
Nous nous retrouverons tous pour fêter la musique et les grands parents le lundi 23 juin à 15 heures à la salle des fêtes ; et vous viendrez nous entendre chanter en l'église de Salles le samedi 5 juillet à 21 heures, pour la nuit des églises.
Nous vous disons … à bientôt.