30.10.2011

Gym au Club de Loisirs Léo Lagrange

SALLES Club de Loisirs Gym 261011.jpgLa section gymnastique adultes vous donne rendez-vous les mardi et jeudi de 10h45 à 11h45 dans la salle des loisirs,rue des Moulins.

Le mardi : gym douce permettant de combiner des étirements, des contractions musculaires, des exercices de visualisation , des méthodes de respiration .

Le jeudi : gym compléte : cardio + renforcement musculaire , particulièrement efficace pour les jambes et le bas du corps, l’aérobic renforce le buste et assouplit tout le corps.

Deux séances d’essais gratuites sont offertes .

Des stages de Zumba sont organisés toutes les 4 ou 5 semaines le samedi de 10h30 à 12h00;

De plus amples renseignements sont disponibles sur le site du club de loisirs

http://club.new.pagesperso-orange.fr/

Renseignements et inscriptions : 04 68 33 63 94   et   06 70 47 45 51

Reprise de rugbymen à Salles d'Aude

Pour la reprise du championnat du Languedoc, l'Entente Fleury- Salles- Coursan recevra son homologue de Mende sur la pelouse du stade Jean Castelnau à Salles d'Aude.

13h30 coup d'envoi des équipes réserves des deux clubs. Arbitre Jean-Antoine Robert.

15h00 coup d'envoi des équipes I sous la direction de Loïc Lassalle (directeur de match Richard Exposito).

Le camping a fermé définitivement ses portes

011.JPGChaque année le camping municipal du stade ouvrait ses portes du 15 juin au 15 septembre avec une clientèle d’habitués, certains venant depuis plus de 20 ans. Mais cette fois, le portail ne s’ouvrira plus aux beaux jours. Telle est la décision prise par le conseil municipal lors de sa dernière séance.

Lors du vote du budget au printemps, la question avait déjà été évoquée et les élus avaient alors reporté leur décision au retour des vacances estivales.
C’est désormais officiel, la présence de campeurs au stade est terminée et le camping a fermé définitivement ses portes le 15 septembre dernier.

Cette fermeture n’étonnera personne. Depuis plusieurs années déjà, elle est régulièrement évoquée.
Lors du dernier conseil municipal, le maire a présenté plusieurs chiffres qui prouvent la difficulté de maintenir en l’état cette structure : « La fréquentation depuis 2004 fait apparaître que la moyenne n’est que de 25 campeurs par jour en juillet et de 63 en août. Si on ramène cette moyenne au nombre d’emplacements occupés, il faut diviser ce chiffre par 2 voire par 3. En fait et toujours en moyenne ce sont 13 emplacements qui sont occupés en juillet et 32 en août, chiffres ramenés à 9 et 21 si le couple a un enfant. ». 

Côté financier, le constat est simple. Par exemple sur les cinq dernières années, le déficit est chronique et doit être comblé par le budget général de la commune. Le camping de Salles d’Aude n’offrant pas les prestations d’une structure haut de gamme avec piscine, attractions, restauration, ses tarifs ne peuvent que rester modiques et sans la subvention municipale ne serait pas viable.

Le premier magistrat a dressé une liste des points non négligeables quant à la survie du camping comme les études INSEE démontrant la préférence des vacanciers pour le littoral (largement pourvu), le plébiscite pour les campings haut de gamme, la durée des séjours qui se réduit d’années en années sans oublier le phénomène d’envahissement  par des voyageurs de retour de pèlerinage aux Saintes Maries comme en 2003, 2005, 2006, 2007.

L’offre « mobil home » a le vent en poupe mais serait difficilement applicable à Salles car le camping est situé dans l’enceinte du stade municipal qui reste, contrairement aux structures privées, accessible et non surveillé d’où un risque de vol et vandalisme très élevé. De plus le coût de l’investissement serait important et les contraintes budgétaires actuelles ne plaident pas en faveur de ce projet.
Pour terminer le premier magistrat a fait part d’une pétition engagée par les campeurs : « Cette pétition avec une proposition de relèvement des tarifs n’est pas de nature à couvrir le coût d’un tel investissement ».

Financement, fréquentation, mise à niveau, ce sont autant d’éléments qui ont contraint les élus, à l’unanimité, à voter la fermeture du camping municipal de la commune.

29.10.2011

Inauguration de l'avenue de Fleury

008.JPGVendredi 7 octobre était inaugurée la dernière phase réalisée de l’aménagement de l’avenue de Fleury en présence des autorités locales. Outre le maire entouré des élus on pouvait reconnaître Jacques Bascou, député-maire et président du Grand Narbonne : Anne-Marie Jourdet, vice présidente du Conseil Général (Gilbert Pla étant excusé tout comme Didier Codorniou et Gérard Kerfyser), les maires voisins de Vinassan, Fleury, Cuxac…. etc … et de nombreux sallois. Cette inauguration marquait la continuité de l’effort accompli par la municipalité de sécuriser l’avenue de Fleury, artère vitale comme l’a souligné Jean-Luc Rivel, qui voit une moyenne de 6000 véhicules jour dont 5 à 10 % de poids lourds.

018.JPGRetraçant l’historique de cet aménagement, le 1er magistrat attirait l’attention de Mme Jourdet, vice présidente du Conseil général sur la nécessité de prendre à bras le corps l’aménagement des routes départementales autre part que dans l’ouest Audois : « Aujourd’hui, le trafic routier sur la voirie départementale du canton est un véritable problème. Mes collègues maires du canton ne me démentiront pas, tant chacun de nous rencontre au quotidien ou presque des convois exceptionnels et aux heures de pointe, une circulation des plus chaotiques ! Le Parc Régional d’Activité Economique sur le domaine de Céleyran, que le président Frêche avait voulu sera, si la nouvelle gouvernance maintient le cap, un élément structurant du paysage local. Il ne pourra voir le jour que si l’ensemble des acteurs concernés par ce projet, la région, le département, l’agglo, les ASF,  les communes riveraines arrivent à se fédérer pour réaliser les aménagements nécessaires et la voirie n’est pas des moindres. Le Département à un rôle majeur à jouer sur ce secteur qui d’une part permettra le développement économique de l’Est Audois et d’autre part qui améliorera les conditions de vie de sa population.  Car n’oublions pas qu’en terme de démographie et donc de contributions, le Grand Narbonne pèse lourd. »

Il se félicita ensuite de l’étroite collaboration entre les services municipaux et la Direction des Routes du Conseil Général qui loin des projecteurs ont œuvré à cette réalisation.

Après avoir décliné les financements de cette opération il ne manqua pas de saluer les Hommes de terrain qui sous le contrôle de ses adjoints ont mis du cœur à l’ouvrage.

Le maire a salué la patience des riverains et remercié les commerçants qui ont souffert de ce chantier important mais ces travaux étaient une requête ancienne.016.JPG
Jean- Luc Rivel a conclu : « J’aurais enfin une pensée, pour les nostalgiques des rallyes raids qui nous reprochaient l’état pitoyable de la chaussée (départementale je le rappelle) et qui indiquaient dans leur propagande que «  Salles d’Aude était le prochain site pour le rallye paris Dakar où un golf 18 trous !!!! ». Malgré la crise financière qui perdure, nous avons tenu nos engagements avec un autofinancement de la commune de plus de 600 000 € de travaux de  voirie cette année dont 289 439.01 € soit près de la moitié pour sécuriser cette portion en entrée de ville. Je crois que c’est une belle réussite ! »

Le président du Grand Narbonne félicita ensuite les élus pour cette remarquable réalisation et exposa la nouvelle vision qu’il fallait avoir du territoire au regard de l’élargissement de l’Agglomération. La vice présidente du Conseil Général Anne Marie Jourdet évoqua l’effort du département en matière de structure routière et se félicita à son tour de cette collaboration entre le département et la commune pour ces travaux.

En raison du vent violent, le verre de l’amitié fut proposé aux participants dans la cour de l’école maternelle ce qui permit d’avoir une vision d’ensemble du travail accompli sur cette voirie.

010.JPG

28.10.2011

Trésor de l'Alaric

SALLES Bonne entente marche 191011.JPGContrairement à ce que l'on peut entendre ici ou là, ce trésor ne réside pas dans les entrailles de notre « montagnette » préférée (la légende voulant qu'Alaric II, après le sac de Rome au Vème siècle, l'y eut enfoui…)
Depuis lundi dernier, les marcheurs de La Bonne Entente en sont convaincus, le vrai trésor, c'est ce panorama superbe qui s'offre à leur regard tout au long de la difficile montée par la combe du Gravier… Confirmation en est fournie en arrivant sur la Crête majestueuse, non loin du Signal dominant du haut de ses 600m la belle vallée de l'Aude sur fond de Montagne Noire…
Beau temps ensoleillé, ambiance de pique-nique super, vue imprenable tous azimuts… Que demander de plus sinon, au retour, une petite halte intéressée dans une conserverie réputée de Douzens !

Vernissage d'encadrements

Notre cave coopérative soucieuse de qualité …et de bon goût, se plait à accueillir périodiquement nos artistes locaux et faire découvrir, ce faisant, leur talent réel.
C'est ainsi que seront mis à l'honneur les membres du club d'encadrement de La Bonne Entente durant les vacances de la Toussaint : une trentaine d'œuvres inédites sera présentée dans le cellier de La Vendémiaire à Fleury qui offrira un vin d'honneur à l'occasion de l'inauguration de cette exposition, samedi 29 octobre prochain à 16 h 30 .

25.10.2011

Le Souvenir Français a tenu son assemblée générale

Dimanche 16 octobre à la  salle municipale de loisirs, le Souvenir Français de Salles et Fleury a tenu son assemblée générale annuelle. Une cinquantaine de personnes était présente dont le colonel Colin, délégué général  de l’Aude, monsieur Marty, délégué d’arrondissement, Eric  Obino représentant le maire de Salles d’Aude.

Les débats ont été conduits par Evelyne Reber, présidente du comité du S.F. de Salles/Fleury. Après le rapport moral, les rapports d’activités et financiers, la parole a été donnée au colonel Colin qui a rappelé le rôle et les missions du souvenir français : la passation de mémoire auprès des plus jeunes mais également, dans chaque village ou villes, l’inscription sur les monuments aux morts de toutes les personnes qui ont combattu pour la France après 1962. De nombreux soldats sont en effet « Morts pour La France » dans des conflits pour lesquels la France n’était pas directement en guerre avec les pays en conflit comme la guerre du Liban.

L’assemblée générale s’est terminée par des remises de diplômes et médailles au profit de tous les bénévoles qui ont œuvré pour l’association. Ont été récompensés Eric Obino,  diplôme et médaille d’argent, Bénédicte Bastidon, diplôme et médaille de porte-drapeau, Gérard Quiroga, diplôme et médaille de bronze (quêteur), Michèle Obino, diplôme et médaille de bronze (quêteur), Philippe Martinez, diplôme et médaille de bronze (quêteur et porte-drapeau), Marie-Ange Martinez diplôme, Jeannette Martinez, diplôme.

Après l’assemblée, tous les participants (porte-drapeaux en tête) se sont rendus au monument aux morts pour un dépôt de gerbe. A l’issue de l’apéritif, un excellent repas a été servi à tous les invités.