30.10.2011

Le camping a fermé définitivement ses portes

011.JPGChaque année le camping municipal du stade ouvrait ses portes du 15 juin au 15 septembre avec une clientèle d’habitués, certains venant depuis plus de 20 ans. Mais cette fois, le portail ne s’ouvrira plus aux beaux jours. Telle est la décision prise par le conseil municipal lors de sa dernière séance.

Lors du vote du budget au printemps, la question avait déjà été évoquée et les élus avaient alors reporté leur décision au retour des vacances estivales.
C’est désormais officiel, la présence de campeurs au stade est terminée et le camping a fermé définitivement ses portes le 15 septembre dernier.

Cette fermeture n’étonnera personne. Depuis plusieurs années déjà, elle est régulièrement évoquée.
Lors du dernier conseil municipal, le maire a présenté plusieurs chiffres qui prouvent la difficulté de maintenir en l’état cette structure : « La fréquentation depuis 2004 fait apparaître que la moyenne n’est que de 25 campeurs par jour en juillet et de 63 en août. Si on ramène cette moyenne au nombre d’emplacements occupés, il faut diviser ce chiffre par 2 voire par 3. En fait et toujours en moyenne ce sont 13 emplacements qui sont occupés en juillet et 32 en août, chiffres ramenés à 9 et 21 si le couple a un enfant. ». 

Côté financier, le constat est simple. Par exemple sur les cinq dernières années, le déficit est chronique et doit être comblé par le budget général de la commune. Le camping de Salles d’Aude n’offrant pas les prestations d’une structure haut de gamme avec piscine, attractions, restauration, ses tarifs ne peuvent que rester modiques et sans la subvention municipale ne serait pas viable.

Le premier magistrat a dressé une liste des points non négligeables quant à la survie du camping comme les études INSEE démontrant la préférence des vacanciers pour le littoral (largement pourvu), le plébiscite pour les campings haut de gamme, la durée des séjours qui se réduit d’années en années sans oublier le phénomène d’envahissement  par des voyageurs de retour de pèlerinage aux Saintes Maries comme en 2003, 2005, 2006, 2007.

L’offre « mobil home » a le vent en poupe mais serait difficilement applicable à Salles car le camping est situé dans l’enceinte du stade municipal qui reste, contrairement aux structures privées, accessible et non surveillé d’où un risque de vol et vandalisme très élevé. De plus le coût de l’investissement serait important et les contraintes budgétaires actuelles ne plaident pas en faveur de ce projet.
Pour terminer le premier magistrat a fait part d’une pétition engagée par les campeurs : « Cette pétition avec une proposition de relèvement des tarifs n’est pas de nature à couvrir le coût d’un tel investissement ».

Financement, fréquentation, mise à niveau, ce sont autant d’éléments qui ont contraint les élus, à l’unanimité, à voter la fermeture du camping municipal de la commune.

Les commentaires sont fermés.