03.04.2010

De l'indicible horreur à l'invisible beauté ...de l'Alaric !

CIMG5753.JPGLe château de Saint Pierre : la ruine est au fond ; devant, c'est la présidente !

Jour de pénitence ce dernier lundi de carême : d'abord, l'horrible "transi" figé à tout jamais sur la tombe d'Henry Bataille qui a rappelé à tous leur inéluctable condition humaine...

Ensuite, la morosité du temps, source d'inquiétude pour les marcheurs : on leur avait tellement vanté la splendeur du panorama au sommet (juste récompense de leurs efforts pour l'atteindre)...Venté, il le fut ! Las ! Le "Signal", ennuagé et froid, fut aussi celui d'un repli vers un lieu plus clément pour la pause casse-croûte ...Saint Michel de Nahuze, ce sera pour une autrefois !

Qu'à cela ne tienne, le guignolet aidant, c'est dans la bonne humeur que le groupe a pu apprécier ce très beau circuit ponctué d'Histoire : le château de Saint Pierre, le Camp Rolland, la métairie de Vidal, la légende de Charlemagne, le trésor d'Alaric...La descente, celle-là aussi, n'engendra pas la mélancolie !

 La perspective de la visite prochaine de la Cité de la Vigne et du Vin (se faire connaître auprès de Bernard et Monique) avec la dégustation y attachée constitue une agréable conclusion à cette nouvelle semaine active .

CIMG5775.JPGLe groupe assis sans maître...mais avec un chef ! 

Les commentaires sont fermés.